samedi 13 février 2016

lettre ouverte aux sites de recrutement

Constatant un entêtement dans l'erreur qui frappe tous les sites français de recrutement sur Internet quant à l'usage du verbe postuler, l'une de nos observatrices avait adressé le courriel suivant à l'APEC (Association pour l'emploi des cadres) et au site de recrutement CADREMPLOI. Les réponses se font attendre.. depuis dix ans !

Bonjour.

On ne peut pas "postuler à une offre", puisque le verbe "postuler" signifie "demander", et puisqu'il est transitif direct : on postule un emploi, on ne postule pas "à" un emploi. Quant à "postuler une offre d'emploi", ça n'a pas de sens ! Ou plutôt un sens absurde : "demander une offre d'emploi".

En tant que DRH, j'écarte TOUTES les candidatures de responsables de la communication, attaché(e)s de presse ou stagiaires en communication qui "postulent à une offre", car cela trahit une trop grande faille dans la maîtrise de notre langue.

Pourquoi l'APEC s'obstine-t-elle/CADREMPLOI s'obstine-t-il à propager une faute de français qui sème le trouble dans l'esprit des candidats aux compétences rédactionnelles souvent vacillantes ?

Ce mystère mérite éclaircissement.

Miss L.F.

[NDE : Le fait que, depuis très peu de temps, cette faute soit entérinée par certains dictionnaires (en quête de nouveautés douteuses pour "actualiser" leurs éditions successives) déconsidère les lexicographes en question mais ne légitime pas l'emploi de ce verbe dans un sens qu'il n'a jamais eu depuis son invention (XIVe siècle).]


POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE DE LA MISSION LINGUISTIQUE FRANCOPHONE, CLIQUEZ ICI

mardi 2 février 2016

qualitatif et requalification

A-t-on le droit d'être gêné par l'emploi surabondant de l'adjectif "qualitatif" dans le français courant et les échanges professionnels depuis 2010 ? Oui. Voici pourquoi.

Cet adjectif, en vogue sous un sens faux, n'est pas du tout synonyme de "de bonne qualité" et ne convient donc pas dans une formule comme : "nos produits sont très qualitatifs". L'adjectif qualitatif signifie "concernant la qualité"... bonne ou mauvaise. Porter un jugement qualitatif, c'est porter un jugement sur la qualité, ce n'est pas un porter un jugement qui impressionne par sa qualité.

Il est un autre terme impropre, lié à l'idée de qualité, dont les urbanistes et les élus locaux abusent : la "requalification" architecturale ou urbaine, devenue dans leur esprit un synonyme de la notion de rénovation, de réhabilitation. Or, la requalification, en vrai français, c'est un changement de qualification (requalification par la justice d'un homicide involontaire en meurtre), ce n'est pas une amélioration de la qualité ; ni même une amélioration de la qualification. "Requalifier le quartier de la gare", ce serait donc cesser de le qualifier de quartier de la gare, et le qualifier par exemple de quartier des écoles, de quartier pourri, de ghetto de riches ou de nouvel Eldorado des promoteurs.

POUR ACCEDER A LA PAGE D'ACCUEIL DU SITE, CLIQUEZ ICI